ACTUALITÉS

Province de Namur
“Les citoyens peuvent aider à développer des systèmes créatifs qui répondent à des enjeux de société”
Le mardi 3 novembre 2020

Notre député provincial namurois, Amaury Alexandre, présentait ses projets de participation citoyenne dans l’émission Invit’ & vous de Canal Zoom. Il revenait également sur la réforme des provinces et le nouveau financement par celles-ci des zones de secours.

Alimentation durable et mobilité douce

La province de Namur lance un appel à projets avec pour thématique la mobilité et l’alimentation durable. Le but ? « Activer l’intelligence collective et aller chercher les solutions sur l’ensemble du territoire de la Province. » Pour Amaury Alexandre, dans toutes les matières, les citoyens peuvent apporter une véritable plus-value à un projet : « Les citoyens peuvent réellement aider à développer des systèmes créatifs qui répondent à des enjeux de société. »
L’appel à projets de la Province de Namur s’articule autour de deux thématiques : l’alimentation durable et la mobilité douce. Pour Amaury Alexandre, ces deux sujets sont de véritables enjeux de société : « Ce sont deux thèmes où il faut trouver des alternatives à nos modèles actuels. Nous avons également remarqué, durant cette crise sanitaire, qu’il y a un retour des citoyens vers les productions locales. Les gens ont repris leurs vélos pour aller d’approvisionner près de chez eux. Vraiment au niveau local. Notre projet est d’amplifier ce mouvement et de le pérenniser sur le long terme. » En tout, ce sont 50.000 euros qui seront répartis entre les différents projets rentrés par les citoyens.

Revenir aux missions essentielles

La prise en charge du financement des zones de secours par les provinces a évidemment un impact sur la gestion des budgets. La Province de Namur a annoncé, en septembre dernier, son plan qui préserve l’emploi et se recentre sur ses missions. Pour Amaury Alexandre, le choix était nécessaire mais difficile : « Toutes les activités où la Province était active, nous l’étions de façon efficace. La Province rendait service au citoyen et donc devoir arrêter certaines choses c’était se faire mal quoi qu’il arrive. Nous avons fait nos choix en fonction des enjeux qui nous semblaient essentiels et en revenant à l’essentiel de nos missions. »

Dans la même rubrique
DéFI Wallonie demande une diminution du coût de l’abonnement TEC pour les moins de 25 ans
Mobilité DéFI Wallonie demande une diminution du coût de l'abonnement TEC pour les moins de 25 ans
De la compétence et de l’unité avec l’arrivée de Julien Lemoine et Sara Castelein
DéFI Namur De la compétence et de l’unité avec l’arrivée de Julien Lemoine et Sara Castelein
Le Centre d’Études Jacques Georgin reconnu comme centre d’éducation permanente
Fédération Wallonie-Bruxelles Le Centre d'Études Jacques Georgin reconnu comme centre d’éducation permanente
Un guichet automatique, ça ne sourit pas et cela ne résout pas tout !
DéFI Wallonie Un guichet automatique, ça ne sourit pas et cela ne résout pas tout !
DéFI dénonce depuis des années la déshumanisation des gares !
Fermeture de guichets SNCB DéFI dénonce depuis des années la déshumanisation des gares !
DéFI met en garde la majorité sur l’état désastreux des voiries
Gembloux DéFI met en garde la majorité sur l'état désastreux des voiries