ACTUALITÉS

Fédération Wallonie-Bruxelles
Sport : nos clubs survivront-ils au virus ?
Le mercredi 21 octobre 2020

Les mesures sanitaires ont un impact sur de nombreux secteurs et celui du sport n’est pas épargné. Entre buvettes fermées, entrainements annulés ou compétitions suspendues, c’est tout un pan de la vie sociale qui s’en retrouve à nouveau chamboulé. Et ce n’est pas sans conséquences, notamment financières, pour les clubs.

Comme le dit Marc Henry, Président de la section DéFI de Namur et administrateur d’un club de football amateur : « La trésorerie des clubs sportifs a déjà été mise à mal au printemps, lors du premier confinement. De plus, les sponsors se font plus rares. C’est la survie même de certains clubs qui est en jeu ». L’asymétrie des décisions prises au niveau des âges ou des disciplines pose également question et entraine des inégalités entre les clubs. Or, ceux-ci sont indispensable pour la santé des uns et des autres mais jouent un véritable rôle social.

Et, si on peut comprendre les mesures actuelles pour la santé de tous, il ne faut pas perdre de vue nos clubs – et tous les bénévoles qui les font vivre – joueront à nouveau ce rôle dans un avenir qu’on souhaite le plus proche possible. Encore faut-il qu’ils survivent…

C’est pourquoi DéFI se mobilise autour de 2 axes :

  • Via notre député Michaël Vossaert, nous demandons au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de libérer la totalité du fonds d’urgence alloué au secteur sportif (seuls 2 millions sur les 4 disponibles ont à ce jour été libérés) et en facilite l’accès à l’ensemble des acteurs du sport. Il ré-interpellera d’ailleurs la Ministre Glatiny à ce sujet cette semaine. Il rappelle également sa proposition de chèque-sport qui serait très utile pour les familles ; refusée jusqu’ici par la majorité PS-MR-Ecolo.
  • A l’échelon local, à l’initiative de DéFI-Province de Namur, nos élus proposeront à leurs conseils communaux respectifs de soutenir cette démarche. De plus, nous appellerons, via des motions déposées dans un maximum de communes où rien n’est encore prévu, à allouer un subside exceptionnel aux clubs pénalisés ou, au minimum, à les exonérer des charges locatives pour quelques mois.

Bertrand Custinne, Président de la Fédération provinciale namuroise : « DéFI veut aider tous les clubs de Wallonie et de Bruxelles à garder la tête hors de l’eau. Les frais à charge des clubs sont importants et nous devons les préserver pour pouvoir compter sur eux une fois que la crise sanitaire sera derrière nous. J’espère que la proposition de notre comité provincial sera relayée et soutenue par un maximum d’élus ».

Dans la même rubrique
Le Centre d’Études Jacques Georgin reconnu comme centre d’éducation permanente
Fédération Wallonie-Bruxelles Le Centre d'Études Jacques Georgin reconnu comme centre d’éducation permanente
Un guichet automatique, ça ne sourit pas et cela ne résout pas tout !
DéFI Wallonie Un guichet automatique, ça ne sourit pas et cela ne résout pas tout !
DéFI dénonce depuis des années la déshumanisation des gares !
Fermeture de guichets SNCB DéFI dénonce depuis des années la déshumanisation des gares !
DéFI met en garde la majorité sur l’état désastreux des voiries
Gembloux DéFI met en garde la majorité sur l'état désastreux des voiries
12 DéFIs pour relancer la Wallonie
Plan de relance 12 DéFIs pour relancer la Wallonie
AViQ : de l’exemplarité et de la transparence versus mauvaise gouvernance !
Wallonie AViQ : de l’exemplarité et de la transparence versus mauvaise gouvernance !